Choisir et installer une microstation d’épuration

Article proposé par dans la catégorie Maison

 Au sommaire

Votre maison ne bénéficie pas d’un système de canalisations pour évacuer vos eaux usées directement dans les égouts ? Il vous faut dans ce cas opter pour une solution d’assainissement individuel. Vous avez notamment le choix entreune fosse toutes eaux et une micro-station d’épuration. Si vous optez pour la seconde solution, sachez que vous devez tenir compte de plusieurs critères de choix, car elle se décline en plusieurs types.

 

Installer une micro-station ou une fosse toutes eaux ?

Bien que la fosse toutes eaux et la micro-station soient toutes les deux des équipements d'assainissement non collectif, il existe tout de même une grande différence. En effet, elles recueillent et prétraitent toutes les deux les eaux usées domestiques, mais la micro station effectue une action essentielle en plus. Il s’agit en fait du traitement des eaux dans un compartiment appelé réacteur biologique.

Cette solution est plus adaptée aux habitations qui disposent d’un espace extérieur limité, parce qu’elle est peu encombrante et qu’elle ne nécessite aucune opération complexe  lors de son installation. De plus, elle ne dégage aucune odeur désagréable, contrairement à la fosse toutes eaux.

Par contre, elle requiert de l'électricité pour fonctionner, bien qu’elle soit tout de même économique. Elle ne supporte pas non plus d’être inutilisée pendant trop longtemps. De ce fait, elle est déconseillée pour les maisons à usage secondaire ou pour les habitations à louer de manière saisonnière.Malgré tout cela, elle se révèle être beaucoup plus efficace, d’autant plus que la fosse toutes eaux est désormais interdite.

 

Comment choisir votre micro-station d’épuration ?

Pour choisir la microstationadaptée à vos besoins, sachez que vous avez le choix entre un modèle à culture libre et une version à culture fixée. Pour la première option, les micro-organismes sont activés par oxygénation et sont en suspension dans les eaux usées. La solution à culture fixée, quant à elle, est un modèle où les bactéries sont fixées sur un support spécifique.La première version est en fait la plus courante chez les particuliers, mais également la plus économique. Toutefois, elle est assez sensible aux changements fréquents de charge ainsi que de débit d’eau. Raison pour laquelle il vous est conseillé d’opter pour le second modèle, si le nombre d’utilisateurs chez vous est susceptible de varier.

Par ailleurs, vous devez aussi tenir compte de la taille du dispositif, car son efficacité dépend de cela. La dimension est notamment calculée en fonction de vos besoins et en vous servant de l’équivalent habitant.Prêtez également une attention particulière à la taille de la micro-station, afin de connaître la fréquence de vidange nécessaire, ainsi que le niveau sonore du système s’il devait être installé près de votre habitation. Sans oublier la consommation en énergie, à moins que vous optiez pour un modèle sans électricité.

 

Choisir une microstation en fonction de votre situation

Choisir une microstationimplique également de tenir compte de votre situation. Si vous êtes dans une famille de taille normale, vous pouvez opter pour le modèle à culture libre. À condition bien sûr qu’aucun de vous ne s’absente durant un long moment, étant donné que cette technologie est relativement sensible aux variations de la quantité de boues à traiter. Elle est donc plus performante lorsque votre maison est régulièrement occupée.

Par contre, si vous vous absentez souvent ou si vous êtes susceptible de partir en vacances de temps en temps durant un long moment, il est mieux de choisir une micro-station à culture fixée. Cette dernière est effectivement adaptée à ce genre de situation ainsi qu’à une habitation composée d’une famille nombreuse.

Donnez votre avis sur cet article :  : 
Soyez le premier à noter
Sur le même thème
Sur le même thème
Ajouter un commentaire
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire