Comment bien choisir une lame composite pour votre piscine ?

Article proposé par Nathalie Silvin
dans la catégorie Univers de la piscine et du spa

 Au sommaire


lame composite pour piscine

La lame composite est un matériau particulièrement intéressant pour tapisser la plage de votre piscine. Elle offre, en effet, un bel esthétique tout en possédant des caractéristiques techniques intéressantes.

Pour profiter pleinement des avantages de ce matériau, il est indispensable de bien le sélectionner. Voici alors quelques conseils pour choisir la bonne lame composite pour votre piscine.

Faire attention à l’aspect extérieur de la lame composite

Le premier élément à tenir en compte pour le choix d’une lame composite est son aspect extérieur.

Il ne faut pas croire que toutes les lames composites se ressemblent. C’est peut-être le cas de loin, mais en y regardant de plus près, il existe des différences flagrantes qui vous aideront d’ailleurs à prendre la bonne décision.

Chaque lame possède en effet, des caractéristiques spécifiques : la matière première utilisée, les compositions, le ratio de bois, les propriétés mécaniques sans oublier le profilé.

Dans tous les cas, une bonne lame composite doit avoir une allure irréprochable, exempte de toute imperfection.

Sa surface doit être homogène et ne pas présenter d’aspérités, de creux ou autres irrégularités.

La perfection doit pouvoir être constatée à la fois de visu qu’au toucher.

En ce qui concerne les couleurs, il s’agit d’une décision subjective.

Néanmoins, une lame composite de qualité aura une couleur élégante et fine qui rehaussera la bordure de votre piscine.

Les spécificités techniques

Au-delà de l’aspect esthétique, les caractéristiques techniques sont tout aussi importantes.

Avant tout, la lame composite doit être solide et durable. Sa qualité doit être telle qu’elle préserve sa surface lisse aussi longtemps que possible.

Il est possible de faire un petit test au moment de l’achat.

Il suffit de gratter doucement la lame composite qui vous intéresse avec votre ongle.

Si une trace apparaît à cette petite sollicitation, celle-ci n’est pas de bonne qualité.

Il faut également s’intéresser au ratio de bois qui influe directement sur la qualité de la lame composite.

Plus ce ratio est petit, plus le matériau est résistant.

Il faut alors privilégier un modèle affichant un ratio compris entre 40 et 70 %.

En dessous de 40 %, la lame composite ne ressemblera pas vraiment à du bois et son allure se rapprochera plutôt du plastique.

A plus de 70 %, la lame présentera les mêmes faiblesses que le bois, notamment une moindre résistance à l’humidité et une tendance à prendre une couleur grise au fil du temps.

Vient ensuite le plastique qui compose la lame composite.

Deux alternatives sont envisageables.

La première englobe les polyoléfines (incluant notamment le polypropylène et le polyéthylène) qui sont appréciées pour leur souplesse.

La deuxième alternative est le pVC qui est vendu à un prix plus élevé, mais affichant une rigidité plus élevée et résiste mieux au feu.

Puis, il est judicieux de regarder de près les alvéoles composant la lame composite.

Il est essentiel qu’elles soient bien dessinées.

Enfin, il est vivement recommandé de se fier à une marque connue, présente sur le marché depuis 5 ans au minimum.

Merci beaucoup pour votre visite !

Pouvez-vous me rendre un petit service en donnant une note à cet article ?

En échange de cette note, je vous offre un petit cadeau, alors notez et découvrez votre surprise !

Notez l'article et repartez avec un cadeau : 
Moyenne des avis : 3 (2 votes)
Sur le même thème
Ajouter un commentaire
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire