Construire les fondations d'un abri de jardin: est-ce nécessaire ?

Article proposé par dans la catégorie Jardin

 Au sommaire

Avant d’installer un abri de jardin, on pose souvent des fondations. Mais sont-elles réellement nécessaires ? Si vous voulez une installation sûre et durable, la réponse est oui ! De solides fondations évitent en effet divers désagréments, tels qu’un glissement, un tassement ou des infiltrations par le sol.

Sur quel terrain allez-vous installer votre abri de jardin ?

Il est important que votre abri de jardin soit installé sur un terrain parfaitement stable, et qui draine bien l’eau. De ce fait, le choix du type de fondation dépend surtout de la nature du sol sur lequel vous envisagez de construire votre cabanon. Il repose aussi sur l’accessibilité du terrain et la surface de l’abri. Enfin, il faut également considérer les critères budgétaires et esthétiques.

En outre, si votre terrain est sablonneux, vous n’aurez pas besoin de fondations. Des poutrelles en béton suffiront amplement pour soutenir votre abri de jardin. En effet, le sol sablonneux est suffisamment drainé et stable pour éviter affaissements, glissements et inondations.

Concernant les autres terrains, vous pouvez envisager des fondations en béton ou en bois.

La dalle en béton

D’un côté, la dalle en béton est une solution fiable, stable et résistante. En revanche, elle est assez coûteuse et compliquée à mettre en œuvre.

Il faut d’abord creuser le sol à 25 cm, pour réaliser un coffrage et verser un lit de gravier. Cela permettra de drainer le sol. On étale ensuite une bâche imperméable pour empêcher l’humidité de remonter et la végétation de pousser. La pose d’une armature métallique est également recommandée pour solidifier la dalle. Ce n’est qu’après ces étapes que l’on peut effectivement couler le béton en plusieurs fois, en veillant à bien le lisser. Enfin, comptez 3 semaines pour un séchage complet.

C’est pour ces raisons que la dalle en béton est plutôt privilégiée pour les grands abris de jardin (plus de 15m2). En outre, sachez que le béton est perméable. Il faut donc éviter ce genre de fondation sur des sols très humides.

Un plancher en bois

De son côté, le plancher en bois est plus facile et rapide à installer, car il ne requiert ni coffrage ni séchage. Il faut creuser 15 à 20 cm pour atteindre un sol dur, étaler du film imperméable et répartir du gravier. Vous pouvez alors disposer des poutrelles en béton ou des parpaings, puis poser immédiatement le plancher dessus.

L’autre avantage du plancher en bois est le vide d’air entre les poutrelles et le plancher. Ce vide crée une ventilation naturelle, qui réduit les risques d’infiltrations ou de pourrissement du bois liés à une condensation excessive.

Les fondations en bois sont donc parfaites pour préserver les abris de jardin en métal. Solides et robustes, ils restent plus sensibles à l’humidité et apprécient donc qu’un vide les protège de la rouille. Le plancher en bois est également parfait si vous voulez stocker des outils en métal ou des denrées périssables dans votre abri de jardin en métal.

Conclusion

Les fondations sont donc importantes pour votre abri de jardin, mais il faut choisir le type adapté à votre terrain.

Donnez votre avis sur cet article :  : 
Moyenne des avis : 5 (1 vote)
Sur le même thème
Sur le même thème
Ajouter un commentaire
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire