A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

Tamarindus indica

Tamarinier

Tamarinier (Tamarindus indica) - Photos de la communauté

plusVous avez une photo de Tamarindus indica ? Cliquez ici pour l'ajouter

A noter : Vous devez être propriètaire de la ou des photos postées et elle(s) ne doit(vent) pas être soumise(s) à droits d'auteur.

Jardin et Maison ne saurait être responsable de photos postées enfreignant cette règle

Tamarinier (Tamarindus indica) - Description

Le tamarinier (Tamarindus indica) est un arbre de la famille des Fabacées sous-famille des Caesalpinioidées. Cet arbre est la seule espèce dans le genre Tamarindus. Cet arbre est originaire des régions tropicales sèches de l'Afrique de l'Est. Implanté il y a très longtemps en Asie du sud, il a depuis diffusé dans toutes les régions tropicales. Il a été introduit au XVIe siècle en Amérique centrale et est maintenant répandu au Mexique, au Honduras et au Guatemala. À Madagascar, chez les Sakalava, le tamarinier est considéré comme un arbre sacré, le « Roi des arbres ».

Nom commun : 

Tamarinier

Type de Plante  : 

Arbre Comestible

Cycle  : 

Vivace

Largeur maximum : 

1 465 cm

Hauteur maximum : 

1 465 cm

Couleur des fleurs  : 

Rouge Jaune

Température : thermometre froid -4°Cthermometre chaud 36°C

Ensoleillement : texte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatif

Besoin en eau : texte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatiftexte alternatif

Tamarinier (Tamarindus indica) - Prix

Tamarinier (Tamarindus indica) - Entretien

Floraison de Tamarinier (Tamarindus indica) : 

Les fleurs sont remarquables, suivies de gousses vertes qui mûrissent et deviennent brunes.

Multiplication de Tamarinier (Tamarindus indica) : 

Les tamariniers sont souvent propagés à partir des graines. Un traitement préalable à l'ensemencement peut fortement améliorer la réussite de la germination. Ce traitement préalable implique de couper l'écorce de la graine (scarification) et de tremper les graines dans de l'eau claire pendant 24 heures. Semez les graines à 1 ou 2 cm de profondeur sur des planches de semis ou dans des pots, en les espaçant de 2 à 3 cm. Maintenez les semis dans la pépinière jusqu'à ce qu'ils atteignent les 30 à 40 cm de hauteur avant de les déplacer à l'extérieur. Les tamariniers peuvent également être propagés à partir de boutures de tige ou de boutures herbacées. Les boutures herbacées sont des boutures séparées de jeunes pousses non-ligneuses. Vous pouvez appliquer de l'hormone d'enracinement sur les boutures. Les greffes de bourgeons et de pousses sont également des méthodes de propagation répandues.

Maladie de Tamarinier (Tamarindus indica) : 

Les parasites courants sont les chenilles défoliatrices, chenilles burcicoles, cochenilles et kermès. Les parasites peuvent être contrôlés au moyen de divers sprays chimiques ou par élimination physique des parties de l'arbre affectées. Le Tamarinier est également sujet à de nombreuses maladies fongiques telles que le mildiou, l'oïdium, la pourriture du collet, la carie du tronc, la pourriture de la tige, le chancre de la tige et le pourridié. Ces maladies peuvent être limitées au moyen de fongicides.

Croissance de Tamarinier (Tamarindus indica) : 

Les tamariniers requièrent une attention minimale et s'épanouissent dans des emplacements ouverts, exposés en plein soleil. Les tamariniers prospèrent dans les régions sèches et arides, où ils peuvent survivre à 5 ou 6 mois de sécheresse. Les branches résistent au vent et le système racinaire développé permet aux arbres de résister aux catastrophes naturelles comme les typhons et les cyclones. Ils s'épanouissent sur une propriété, une plantation, un terrain en friche ou dans une forêt. Des précipitations annuelles comprises entre 500 et 1500 mm sont nécessaires au bien-être des tamariniers. Ils supportent mal une pluie excessive, plus de 4000 mm empêchent la floraison et l'apparition des fruits. Les tamariniers ne supportent pas non plus le gel. Ils prospèrent sous des températures élevées, mais ne dépassant pas les 37°C et n'étant pas inférieures à 9,5°C.

Besoins de Tamarinier (Tamarindus indica) : 

Les tamariniers poussent dans de nombreux types de sols: sableux, rocailleux ou riches. Le sol doit toutefois être bien drainé. Les arbres mûrs requièrent peu, voire aucune irrigation. Les jeunes arbres doivent recevoir 1 à 2 litres d'eau toutes les deux semaines. Le mieux étant de les arroser en fin d'après-midi ou en début de soirée.

Tamarinier (Tamarindus indica) - Bon à savoir

Le Tamarinier est originaire d'Asie, d'Afrique et d'Amérique du Sud, où il constitue une culture agricole majeure. Les tamariniers sont en général regroupés en fonction de la saveur de leur fruit, doux ou amère. Ce sont des arbres à usages multiples, qui fournissent du bois, des graines, du fourrage et des fruits aux producteurs. Ils ont également des vertus médicinales et nutritionnelles. Les fruits du tamarinier regorgent de vitamines B1, B2 et B3 et contiennent de nombreux acides aminés essentiels.

Où acheter Tamarinier ?

Vous souhaitez acheter Tamarinier ?

Visitez notre site partenaire en cliquant ici !

Merci beaucoup pour votre visite !

Pouvez-vous me rendre un petit service en donnant une note à cet article ?

En échange de cette note, je vous offre un petit cadeau, alors notez et découvrez votre surprise !

Note : 
Soyez le premier à noter
A lire sur Jardin et Maison