6 interventions à effectuer dans votre logement pour limiter les déperditions thermiques

Article proposé par dans la catégorie

 Au sommaire

L'isolation de votre maison en isolant les murs, les sols, les toits et les fenêtres est une solution de plus en plus populaire pour la rénovation et le réaménagement.

Améliorer l'isolation thermique va permettre 3 choses :

  • augmenter la qualité du confort d'habitation
  • réaliser des économies d'énergie,
  • créer une solution fonctionnelle pour rendre sa propre maison plus durable et améliorer ses performances énergétiques (ce qui augmente également la valeur marchande du bien).

Vous l'aurez compris, il n'y a que des avantages à isoler votre maison, et en plus je ne vous parle pas ici des différentes aides de l'état qui vous accompagne dans vos travaux d'isolation.

L'isolation de la maison apporte des avantages économiques considérables en termes d'économies d'énergie (jusqu'à 70-80% de la consommation) et d'augmentation de la valeur du bien (en raison de l'amélioration de la classe énergétique).

Pour optimiser encore plus vos économies d'énergie, je vous conseille d'agir aussi sur le prix de l'énergie en consultant un comparateur des prix de l'électricité.

Cela vous permettra de réaliser encore plus d'économie au niveau de votre facture d'électricité qui aura déjà baissée grace aux 6 conseils qui suivent dans cet article.

Pour isoler efficacement la maison, il est nécessaire d'intervenir sur les éléments de la maison qui provoquent des pertes de chaleur.

En général, les interventions se concentreront sur les surfaces directement en contact avec l'extérieur de la maison (murs, sols et toitures) avec des panneaux isolants et des isolations à base de matériaux à faible transmission thermique.

1 - L'isolation des murs intérieurs

L'isolation des murs intérieurs est bien entendu la première action que vous pouvez envisager pour réaliser des économies d'énergie.

Quand on parle des murs, on considère plus globalement qu'il faut isoler les plafonds et les sols, les murs périphériques et de tous les locaux en contact avec l'extérieur ou non chauffés (tels que les greniers, les toits, les caves, les garages, les surplombs, les terrasses, etc.).

2 - Les cadres de fenêtres et de portes

Le remplacement de tous les cadres de fenêtres et de portes par des vitres à rupture de pont thermique et à faible émission, qui sont plus efficaces sur le plan énergétique.

3 - L'optimisation du système de chauffage

Et si vous changiez vos vieux radiateurs grille-pain par un moyen plus moderne et plus économique ?

En effet, vous pouvez opter pour des radiateurs à inertie, un poêle à bois ou à granulés ou même la pose d'une pompe à chaleur.

Pour info, placé au bon endroit, le radiateur à inertie permet de réaliser des économies d’énergie pouvant atteindre 40 %, par rapport à un chauffage classique

4 - L'isolation thermique du caisson du volet roulant

Souvent, le caisson du volet roulant est le point critique des cadres de fenêtre.

S'il n’est pas correctement isolé, il peut être une source de perte de chaleur et de bruit provenant de l’extérieur.

5 - L'installation d'une pergola bioclimatique

Pour transformer une terrasse, une véranda, un balcon ou un jardin en un espace de vie qui améliore l'efficacité énergétique de la maison, envisagez d'installer une pergola bioclimatique.

La pergola bioclimatique est une pergola qui va laisser entrer plus ou moins le soleil grace à des lames orientables qui peuvent être couplées aux conditions climatiques du moment.

Ainsi, en plein été, vos lames de pergola bioclimatique vont complément se fermer afin de protéger votre intérieur des rayons chauds du soleil.

En hiver par contre, les lames ouvertes laisseront entrer le soleil et la lumière qui viendront réchauffer votre maison.

6 - Une VMC connectée et intelligente

La VMC est un outil indispensable pour assurer une bonne circulation de l'air dans la maison.

Cependant, c'est aussi une source de déperdition de chaleur.

En effet, les VMC classiques aspirent l'air vicié pour l'expulser vers l'extérieur.

En hiver, l'air chauffé est donc expulsé dehors et remplacé par de l'air glacial venant de l'extérieur.

Il existe aujourd'hui des VMC connectée que vous pouvez contrôler à distance et donc choisir d'arrêter ou démarrer en fonction du besoin, mais aussi des VMC intelligentes capables de détecter les pics d’humidité.

Ainsi, suivant le taux d'humidité détecté, la VMC intelligente va s'adapter en modulant sa puissance pour rapidement retrouver un air non vicié.

 
Je note cet article  : 
Soyez le premier à noter
Article proposé par dans la catégorie

Publié le Samedi 4 septembre 2021 (mis à jour le Dimanche 5 septembre 2021)

Sur le même thème
A propos de Christophe

Portrait de ChristopheCe que j'aime avant tout, c'est être dehors, profiter de la nature et du soleil quand il ose montrer ses rayons.

Alors dès que je peux jardiner, bricoler ou même juste admirer les légumes de mon potager, je ne m'en prive pas !

La photo est une autre de mes passions et, vous l'aurez compris, elle s'inscrit totalement dans mon envie de nature, notamment au travers des photos macros de plantes ou d'insectes.

L'appareil photo est mon fidèle ami pour immortaliser mes bricolages à la maison, mes réalisations au jardin ou au potager et ainsi pouvoir en faire des tutos pour aider ou donner des idées aux visiteurs de Jardin et Maison.

Alors vous l'aurez compris, ce site me ressemble, il réunit quelques unes de mes passions, mais est également une invitation à venir les partager si vous aussi, vous vous reconnaissez dans ce portrait.

Vous pouvez me contacter via le formulaire de contact, sur Twitter, Facebook ou Pinterest !

 
Ajouter un commentaire
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire