Comment composter le fumier de cheval pour enrichir naturellement votre potager ?

Article proposé par dans la catégorie

 Au sommaire

Le fumier est l’un des fertilisants les plus puissants et les plus bénéfiques pour votre potager, il est composé de déjections animales et de litière végétale, il en existe plusieurs, comme le fumier de vache, le fumier de volaille, le fumier de porc et le fumier de cheval. Chacun de ces différents fumiers apporte son lot de bonnes choses au sol.

Le fumier de cheval en particulier, est différent des autres, vu qu’il contient une importante quantité de paille en plus du crottin qui aide à améliorer les sols lourds.

Comment obtenir du fumier de cheval pour votre potager ?

Le fumier de cheval se trouve généralement dans les magasins au rayon jardinage, sous forme de compost, ou bien, vous pouvez en demander à un centre équestre, qui vous le donnera gracieusement.

Dans ce cas, en revanche, il faudra le transformer en compost en le mélangeant à des déchets de cuisine, des branchages et à d’autres matières, qui l’aideront à s’aérer, surtout s’il est trop sec et ça lui enlèvera aussi, toute odeur désagréable.

Améliorez le sol de votre potager en utilisant du fumier de cheval

Le fumier de cheval, est certes efficace pour améliorer les sols lourds du potager, mais il est préférable de ne pas l’utiliser tel quel, il nécessite d’abord, une certaine préparation et du temps afin qu’il se décompose de la meilleure manière et devient du compost.

Une fois le fumier de cheval composté et mûr, vous pouvez l’incorporer au sol durant le bêchage d’automne, par contre, s’il est demi-mûr, il est préférable de le mettre en surface ou au pied des plantes et des arbres, afin qu’il améliore la structure du sol et leur assure un sol d’une grande fraîcheur.

Pourquoi composter le fumier de cheval pour le potager ?

Il est très important de transformer le fumier de cheval en compost, car les graines du fumier de cheval risquent de germer, ce qui entraînera une augmentation des herbes sauvages, et les germes pathogènes contaminent certains types de végétaux.

Pour se décomposer, le fumier de cheval réclame beaucoup d’azote, du coup, il appauvrira le sol en azote s’il est enfoui directement dans le sol sans être composté, et empêchera les végétaux de bien se développer.

Même si le compostage prend beaucoup de temps, dites-vous que vous en serez récompensé, et votre potager vous en remerciera.

Compostage du fumier de cheval pour le potager

Le compostage du fumier de cheval est nécessaire afin d’éliminer les résidus médicamenteux, qui nuisent à la terre, ainsi que son odeur désagréable.

Aussi, un fumier trop jeune contient des virus et des germes. Le compostage demande du temps environ 6 à 12 mois, il se décompose grâce aux champignons et aux bactéries qui le transforment en source d’humus nutritif pour le sol.

Il est souvent sec, c’est pourquoi, il est important de l’arroser d’eau et de le retourner plusieurs fois durant le processus de décomposition, sans oublier d’ajouter des branchages et des déchets de cuisine qui permettent de le ventiler.

Les avantages du fumier de cheval pour le potager

Le fumier de cheval est idéal pour les potagers, les jardins d’ornements et les vergers. Il apporte beaucoup de nutriments minéraux (azote, phosphore…) au sol, ainsi que beaucoup d’autres éléments, tels que :

  • Il fertilise les sols les plus lourds ;
  • Il aide au développement des végétaux ;
  • Il améliore et rend le sol plus facile à travailler ;
  • Il permet d’avoir de belles et bonnes récoltes ;
  • Il sert de couche chaude pour les plantes frileuses.

Le fumier de cheval est toxique pour le potager, mythe ou réalité ?

De nombreuses personnes évitent d’utiliser du fumier de cheval dans leur potager de peur qu’il soit toxique, et se privent par la même occasion des nombreux bienfaits de celui-ci, ce qui est bien dommageable.

Il peut, en effet, être dangereux s’il contient des vermifuges ou des antibiotiques, dus aux différents traitements pris pas les chevaux, il est impératif donc, de ne pas utiliser le fumier frais et d’attendre qu’il se décompose.

Nourrir son potager avec le fumier de cheval bio, est bien mieux que d'utiliser des engrais chimiques, c’est idéal pour l’environnement, ça coûte moins cher, et c’est plus bénéfique aux jardins potagers et aux vergers.

 

Comment composter le fumier de cheval pour enrichir naturellement votre potager ? - Explications vidéo

Je note cet article, je gagne un cadeau
Moyenne des avis : 5 (1 vote)
Article proposé par dans la catégorie

Publié le Lundi 20 septembre 2021 (mis à jour le Mercredi 20 octobre 2021)

Sur le même thème
A propos de Christophe

Portrait de ChristopheCe que j'aime avant tout, c'est être dehors, profiter de la nature et du soleil quand il ose montrer ses rayons.

Alors dès que je peux jardiner, bricoler ou même juste admirer les légumes de mon potager, je ne m'en prive pas !

La photo est une autre de mes passions et, vous l'aurez compris, elle s'inscrit totalement dans mon envie de nature, notamment au travers des photos macros de plantes ou d'insectes.

L'appareil photo est mon fidèle ami pour immortaliser mes bricolages à la maison, mes réalisations au jardin ou au potager et ainsi pouvoir en faire des tutos pour aider ou donner des idées aux visiteurs de Jardin et Maison.

Alors vous l'aurez compris, ce site me ressemble, il réunit quelques unes de mes passions, mais est également une invitation à venir les partager si vous aussi, vous vous reconnaissez dans ce portrait.

Vous pouvez me contacter via le formulaire de contact, sur Twitter, Facebook ou Pinterest !

 
Ajouter un commentaire
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire