Comment choisir une pompe à eau pour arroser son jardin ?

Article proposé par dans la catégorie

 Au sommaire

Choisir le type de pompe à eau le plus approprié pour votre système d’irrigation de jardin ou pour votre jardin familial nécessite de prendre en compte une série d’aspects. Si elle est manuelle ou automatique, où se trouve l’eau que vous souhaitez extraire et quelle sera sa destination ?

Les pompes à eau tirent parti de l’énergie mécanique qu’elles génèrent pour entraîner l’eau. La plupart sont électriques ou à essence et leur fonction principale est de pomper l’eau d’un endroit à un autre à différentes fins : l’extraire, la drainer ou l’évacuer et aussi la transporter. L’irrigation des jardins et des vergers est l’une de ses principales utilisations domestiques en raison de son haut rendement, et en particulier la famille des pompes de surface est la plus recommandée. En savoir plus sur les différents types et comment les utiliser..

Type de pompe

La première chose que vous devez savoir est la suivante : où allez-vous obtenir l’eau que vous allez utiliser pour l’irrigation de votre jardin, car selon cette origine, un type de pompe ou un autre sera nécessaire. Dans le cas des eaux de surface, celles situées à moins de 8 mètres de profondeur, l’option recommandée est d’utiliser une pompe de surface. Par contre, si la profondeur à laquelle l’eau se trouve est supérieure à 8 mètres, il sera alors nécessaire d’avoir une pompe de profondeur ayant une plus grande force et capacité pour faire monter l’eau cette différence de hauteur plus élevée. Et cette pompe vous pouvez la trouver chez La Bonne Pompe.

Les deux pompes conviennent aussi bien à l’arrosage manuel qu’à l’arrosage automatique et nécessitent un raccordement électrique, en particulier les plus profonds. Ainsi, outre les raccordements hydrauliques, vous devrez disposer d’une prise de courant à proximité du point de montage. Si vous ne disposez pas de ce point distribution de courant, vous devrez recourir à des modèles à essence, qui nécessitent un ravitaillement et une plus grande attention.

Pompes de surface pour irrigation manuelle 

Les pompes de surface sont généralement des machines électriques et sont utilisées pour extraire l’eau de conteneurs ou de réservoirs peu profonds, jusqu’à une différence maximale de 8 mètres entre la pompe et le niveau de l’eau. Selon le type de système d’irrigation pour votre pelouse et vos cultures de jardin, vous pouvez choisir l’équipement le plus pratique.

Équipement pour l’irrigation goutte à goutte ou au tuyau

Si vous avez une irrigation goutte à goutte ou au tuyau, vous n’avez pas besoin d’eau sous pression. Dans ces cas, il est possible de travailler avec une pompe de surface qui permet d’extraire de l’eau jusqu’à 8 mètres de profondeur. Il est aussi envisageable d’utiliser une pompe de cale, malgré qu’elle ne soit pas de surface. Ou utilisez une motopompe, surtout si vous devez arroser avec un débit suffisant et que l’eau se trouve dans une parcelle ou une zone rurale loin de chez vous et sans connexion électrique, car ce sont des appareils qui fonctionnent à l’essence, utilisant des moteurs 2 ou 4 temps. Cependant, sa capacité d’aspiration ne dépasse généralement pas 5 mètres.

Démarrage manuel, automatique et groupes de pression

Les pompes à démarrage manuel sont une solution optimale si l’eau que vous allez utiliser est peu profonde et elles sont particulièrement pratiques s’il n’y a pas de réseau électrique à proximité. Vous pouvez également opter pour des pompes à démarrage automatique, auxquelles il faudra raccorder un tuyau d’aspiration pour fonctionner correctement, et une autre solution est les groupes de pression. Ces équipements peuvent intégrer un mécanisme de pression autorégulant pour garantir une pression constante.

Comment démarrer les pompes de surface et leurs pièces principales  

Pour que ces équipements ne fonctionnent pas à sec, avant de les démarrer, il est important d’effectuer ce que l’on appelle « l’amorçage de la machine ». Leur but principal est de les empêcher de fonctionner sous vide et consiste à verser de l’eau dans la machine et une partie du tuyau d’aspiration, les empêchant ainsi de se remplir d’air et de causer des dommages. Par contre, avant de mettre ces machines en service, il convient de se familiariser avec leurs principaux éléments, qui sont : le moteur, l’entrée et la sortie d’eau, son carter ou corps, toujours en matériau anticorrosion.

Accessoires de pompe de surface   

Pour que ces pompes fonctionnent de manière optimale lors de l’arrosage de votre jardin ou potager familial, il faille les équiper d’une série d’accessoires spécifiques pour extraire l’eau, la transférer, et éviter les pannes mécaniques de la machine dues aux changements de pression de saleté, etc.. Les kits d’aspiration sont fortement recommandés lorsque l’eau est à une profondeur maximale de 7 mètres et permettent d’extraire l’eau de manière adéquate sans produire une aspiration sèche.

Ils sont généralement constitués d’un tuyau d’aspiration, d’un filtre, d’un clapet antiretour et d’un pied de puits. Une autre solution est de choisir ces accessoires indispensables au fonctionnement de la pompe individuellement. Comme les tuyaux rigides pour aspirer l’eau, les pieds de puits qui empêchent l’entrée des saletés et les clapets antiretour, qui empêchent la machine de se vider et de fonctionner à sec. Vous pouvez également choisir des filtres, des pressostats, des manomètres, des réducteurs, etc.

Arrivée d’eau à la pompe

Une fois le type choisi, il est temps de jeter un œil à la façon dont la pompe est alimentée. Dans le cas des produits de surface, ce procédé peut être par aspiration, lorsque la pompe absorbe le liquide de la surface, ou par chargement, lorsque l’appareil est placé dans la partie inférieure du réservoir. Comme toujours, il s’agit ici de produits adaptés aux réservoirs jusqu’à 8 mètres de profondeur.

Si la profondeur est plus grande, alors vous devriez passer aux pompes submersibles, qui fonctionnent toujours par aspiration. En effet, ces pompes restent flottantes à la surface de l’eau et à partir de ce point elles récupèrent le liquide existant à l’intérieur du puits ou de la citerne correspondante. Quelque chose qui a l’avantage de ne pas accumuler ou absorber la boue et la saleté du fond du puits.

 
Je note cet article  : 
Soyez le premier à noter
Article proposé par dans la catégorie

Publié le Vendredi 24 septembre 2021 (mis à jour le Vendredi 24 septembre 2021)

Sur le même thème
A propos de Christophe

Portrait de ChristopheCe que j'aime avant tout, c'est être dehors, profiter de la nature et du soleil quand il ose montrer ses rayons.

Alors dès que je peux jardiner, bricoler ou même juste admirer les légumes de mon potager, je ne m'en prive pas !

La photo est une autre de mes passions et, vous l'aurez compris, elle s'inscrit totalement dans mon envie de nature, notamment au travers des photos macros de plantes ou d'insectes.

L'appareil photo est mon fidèle ami pour immortaliser mes bricolages à la maison, mes réalisations au jardin ou au potager et ainsi pouvoir en faire des tutos pour aider ou donner des idées aux visiteurs de Jardin et Maison.

Alors vous l'aurez compris, ce site me ressemble, il réunit quelques unes de mes passions, mais est également une invitation à venir les partager si vous aussi, vous vous reconnaissez dans ce portrait.

Vous pouvez me contacter via le formulaire de contact, sur Twitter, Facebook ou Pinterest !

 
Ajouter un commentaire
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire