Le fumier au jardin : bien plus qu'un engrais bio !

Article proposé par dans la catégorie Jardinage bio

 Au sommaire

Le fumier au jardin : bien plus qu'un engrais bio !

Quels sont les meilleurs fumiers ?

Les meilleurs fumiers proviennent d'animaux élevés et nourris le plus naturellement possible.

N'hésitez pas à contacter un éleveur (chevaux, vaches) pour vous faire livrer du fumier en vrac.

C'est beaucoup plus économique.

Comment obtenir un bon fumier

Pour une bonne décomposition, un fumier frais qui fermente doit monter rapidement au-delà de 50 °C.

Mesurez la température avec un thermomètre de couche.

Si elle n'est pas suffisante, arrosez le tas à l'eau sucrée additionnée de levure de boulanger.

Attendez que la température soit redescendue pour utiliser votre fumier.

Compostez-le une année entière.

Vous obtiendrez ainsi ce fameux beurre noir qui fera des merveilles dans votre jardin.

Montez le fumier frais en tas.

Arrosez-le pour qu'il se décompose bien.

En été, protégez-le du soleil.

Retournez-le une fois au bout de 6 mois pour bien le mélanger.

N'hésitez pas à enrichir votre fumier.

Mélangez-le à de la sciure de bois, des déchets broyés, des feuilles mortes.

Ajoutez également des cendres pour l'enrichir en phosphore et en potasse.

Des fientes de poule, de la corne broyée ou du sang desséché apporteront de l'azote.

Si votre sol est acide, il aura du mal à décomposer le fumier frais.

Prévoyez un amendement calcaire en automne et un apport de fumier bien mûr au printemps.

Quand mettre le fumier au jardin ?

L'automne est la meilleure saison pour l'apporter.

N'enterrez pas le fumier frais avant le printemps pour qu'il ait le temps de se décomposer.

S'il est bien mûr, vous pouvez le déposer en fin d'hiver, quelques semaines avant les premiers semis.

Faites des apports légers mais réguliers.

Bien épandre le fumier

S'il est bien décomposé, déposez-le à la surface du sol et incorporez-le sur quelques centimètres de profondeur avec une griffe ou un motoculteur.

S'il est très pailleux, répandez-le à la surface du sol.

Attendez 1 à 2 mois avant de l'enfouir à une vingtaine de centimètres de profondeur.

Quant apporter le fumier au jardin ?

Une fumure tous les 3 ans au potager.

Découpez votre potager en 3 parties.

Apportez du fumier sur un tiers seulement.

La première année, cultivez à l'endroit fumé les légumes les plus gourmands (aubergines, céleris, choux, courgettes, épinards, poireaux, tomates).

La deuxième année, installez-y les légumes-racines, les laitues et les haricots.

La troisième année, plantez-y l'ail, l'échalote, les endives, les navets, les oignons et les radis.

Le fumier de champignonnière

Le fumier de champignonnière est disponible en grandes quantités dans certaines régions.

Il ne coûte pas très cher, à condition d'aller le chercher sur place.

Il est assez pauvre en éléments fertilisants, mais apporte une bonne quantité d'humus et de calcaire.

Considérez-le comme un amendement efficace en sol lourd, sableux ou acide.

Transformer son fumier en engrais liquide

Fabriquez du fumier liquide en mélangeant dans un fût rempli d'eau du guano (ou des fientes de volaille), des orties fraîches et de la consoude.

Laissez macérer 2 semaines en recouvrant pour limiter les odeurs.

Utilisez-le dilué à 10 pour arroser les légumes et les fleurs.

Fumiers faites le bon choix





Type Qualités Quantité à utiliser pour 1 m2 Remarques
BOVINS (frais) Améliore les terres légères.
Chauffe peu lorsqu'on le composte.
5 kg Riche en matières organiques.
Ne l'enfouissez pas lorsqu'il est frais,
CHEVAL (frais) Bon équilibre entre matières nutritives et matières sèches.
Utilisez-le en terrain lourd.
Chauffe facilement lorsqu'on le composte.
5 kg Riche en matières organiques.
MOUTON ET CHEVRE (frais) Bien adapté aux terrains lourds. 5 kg Le plus riche en matières organiques.
VOLAILLE Riche en azote.
Attention aux risques de brulure des plantes.
Mélangez-le au compost (10% au maximum) Utilisez-le plutot comme un engrais.
FUMIERS COMPOSTES (en sac) En général bien équilibrés.
Souvent mélangés à d'autres composants (algues, écorces broyées, compost).
1 kg Prêts à l'emploi.
Vous pouvez les enfouir directement.
Disponibles toute l'annee.
Prix de revient élevé.
FUMIERS DÉSHYDRATÉS (granulés ou poudre) Prêts à l'emploi, mais apportent peu d'humus dans le sol 200 à 300 g Faciles à utiliser et plus économiques.
Complétez par un apport d'humus (terreau, compost, engrais vert) en sol léger.

 

Notez l'article  : 
Moyenne des avis : 4.8 (8 votes)
A propos de Christophe

Portrait de ChristopheCe que j'aime avant tout, c'est être dehors, profiter de la nature et du soleil quand il ose montrer ses rayons dans ma belle région nantaise.

Alors dès que je peux jardiner, bricoler ou même juste admirer les légumes de mon potager, je ne m'en prive pas !

La photo est une autre de mes passions et, vous l'aurez compris, elle s'inscrit totalement dans mon envie de nature, notamment au travers des photos macros de plantes ou d'insectes.

L'appareil photo est mon fidèle ami pour immortaliser mes bricolages à la maison, mes réalisations au jardin ou au potager et ainsi pouvoir en faire des tutos pour aider ou donner des idées aux visiteurs de Jardin et Maison.

Alors vous l'aurez compris, ce site me ressemble, il réunit quelques unes de mes passions, mais est également une invitation à venir les partager si vous aussi, vous vous reconnaissez dans ce portrait.

Vous pouvez me contacter via le formulaire de contact, sur linkedInTwitter, Facebook ou Pinterest !

Sur le même thème
Ajouter un commentaire
Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire